AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Laissez un petit mot sur PRD pour promouvoir le forum les amours ♥

Ainsi que nosTOP-SITE
anipassion.com
Partagez|

Un coup de main qui risque d'engendrer bien des soucis (Jezebel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage


Andrew B. Carlson
LoverModo

J'ai pour sosie : Ben Barnes . J'ai joui : 341 fois et simulé : 928 ∞ J'ai vu le jour le : 16/10/1984 ∞ Ma paranoïa : Joshua D. Ruspoli

MessageSujet: Un coup de main qui risque d'engendrer bien des soucis (Jezebel) Ven 3 Juil - 0:22



Andrew X JezebelA plusieurs contre un, ce n'est pas du jeu mais de la lâcheté. Je ne sais pas si je t'aurai aidé en sachant qui tu es mais en attendant c'est de bon coeur que j'interviens contre ces petits malins.

Voilà deux heures que je suis en pleine conversation avec Père pour discuter d’affaires, de petits soucis avec des « clients » à lui de Miami qui se pointent à New York. Je sais que faire mais il a toujours tendance à vouloir insister, à vouloir revenir sur les détails, vérifier que tout se déroule parfaitement bien. Cela a un peu tendance à me rendre de mauvaise humeur, n’appréciant pas trop qu’il montre par cette insistance une forme de manque de confiance en mes capacités à régler un petit problème. Après tout, il devrait savoir que je suis prêt à gérer l’affaire le jour où il passera l’arme à gauche, mais bon, c’est peut-être aussi son coté perfectionniste qui le pousse à agir ainsi et s’assurer que tout soit fait sur mesure par rapport à ses attentes. A peine cette conversation finie que je me suis rendu dans le Bronx pour aller voir un de mes contacts dans cette ville, n’ayant d’ailleurs pas réellement prévenu ma sœur qu’en plus d’être venu pour elle, j’allais me charger de quelques petites affaires familiales. Peut-être l’envie qu’elle ne s’inquiète point de trop pour les affaires de concurrences. Arrêtant la moto bien avant d’arriver dans les quartiers plus chauds, je met déjà mes gants en cuir, me préparant pour ma petite visite, marchant à mon aise comme quelqu’un de lambda qui rentrerait chez lui après une journée calme, ne montrant aucun stress, aucune nervosité, quelqu’un simplement qui libère une certaine assurance.

Mais alors que j’avance, passant à coté d’une ruelle sombre, j’entends des bruits attirant mon attention, des bruits me faisant penser à une bagarre, peut-être une agression. Une personne normale devrait continuer sa route mais ma curiosité ainsi que mon coté bagarreur me pousse à me diriger vers la source de cette mélodie que je connais particulièrement bien. Très vite je peux apercevoir un début du spectacle, des silhouettes… Cinq hommes, pas spécialement impressionnants, semblant s’en prendre à une damoiselle… Je ne connais point la raison, si c’est un braquage, règlement de comptes, des pervers voulant un peu jouer… Je dois dire je m’en fous totalement de ce qu’ils veulent, ce qui me dérange c’est le nombre. Franchement, faut-être d’une grande lâcheté pour avoir besoin d’être cinq contre une jeune femme, même si celle ci semble savoir se défendre, c’est une lutte sans honneur, sans audace. C’est peut-être pour cela que j’ai toujours préféré l’arme blanche à l’arme à feu, c’est plus personnel et il faut plus de sang froid, alors que des personnes comme cela n’ont surement rien dans le pantalon.

Bon au lieu de continuer ma route simplement, je décide de me rapprocher, ma main glissant dans mon blouson de cuir pour sortir une lame, mes pas résonnent alors que je m’approche, intentionnellement pour tenter d’attirer l’attention sur ma personne. Je sais, ce n’est pas mes affaires, ce n’est pas bien malin, mais j’avoue qu’une petite bagarre cela me plait d’avance, cela me donne envie… Et puis même dans la criminalité on peut avoir un peu de justice non ?

« Alors les mecs…  Vous n’avez pas honte ? Il vous faut aussi être à plusieurs pour aller pisser de peur de la perdre en chemin ? »


© 2981 12289 0

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Dark eyes
Revenir en haut Aller en bas


Jezebel Macguire
SexyAdmin

J'ai pour sosie : Adriana Lima . J'ai joui : 439 fois et simulé : 2849 ∞ J'ai vu le jour le : 01/11/1987 ∞ Ma paranoïa : Axelle, Calvin & Elyas

MessageSujet: Re: Un coup de main qui risque d'engendrer bien des soucis (Jezebel) Ven 3 Juil - 11:21

La journée s'était plutôt bien passée, j'avais passé l'après midi en studio photo pour une célèbre marque de sous vêtements. Je m'étais amusé et sortais donc du bâtiment, l'air ravi. J'avais eu un rapide aperçu des clichés et ils paraissaient pour la plupart très prometteurs. J'aimais de plus en plus poser. Jouer avec l'objectif, avec les lumières … j'adorais ça. C'est d'une démarche guillerette que je partis rejoindre ma voiture qui se trouvait quelques rues plus loin. Je traverse alors une rues un peu plus sombre que les autres et aperçoit à quelques mètres un groupe d'homme. Une jeune femme se promenant seule aurait sans aucun doute fait un détour plutôt que de risquer de se faire accoster par des énergumènes menaçant d'être lourd … mais je n'avais pas peur. En tant que bras droit du parrain, j'étais habituée à gérer des groupes d'hommes et savais les remettre à leur place. Et puis, il y avait toujours ma dague dans son sac à main en cas de forte nécessité.

Comme attendu, le groupe ne manqua pas de remarquer ma robe légère qui dévoilait mes longues jambes, parressant presque vertigineuses à cause mes hauts talons, ni de glisser leur regard pervers dans mon décolleté quand j'arrive à leur hauteur. Je comptais mentalement le nombre de secondes avant d'entendre leurs remarques graveleuses qui arrivèrent bien sûr. Mais je décide de jouer la carte de l'ignorance, passant ma route. Seulement, l'un d'entre eux me retient par le bras, contact que je ne supporte pas. Je me retourne alors vivement, le regard glacial. « Hé poupée, tu veux pas venir t'occuper de nous ? » Dit l'homme avant de ricaner grossièrement. Un de mes sourcils se lève alors qu'un léger sourire sadique apparaît au coin de mes lèvres « Oh si je vais m'occuper de vous pauvres types ... » Je plonge alors ma main dans mon sac de manière à attraper ma lame mais je sens rapidement ma tête partir violemment sur le côté et le goût métallique du sang envahir ma bouche. Sous la force du poing que je venais de recevoir, j'avais lâché mon sac qui se trouvait à terre, un peu plus loin. C'est donc le regard meurtrier que je balance un coup de genoux bien placé contre l'entrejambe de mon agresseur qui, se pliant en deux, se recule de quelques pas. J'allais renchérir quand un homme vint m'attraper dans le dos, enroulant ses bras autour de mes épaules. Pour toute réponse, je balance violemment ma tête en arrière pour écraser le nez de l'homme mais je me retrouve rapidement projetée au mur, ma tête rencontrant durement le mur de pierre. C'est donc sonnée que je tombe au sol, la tête me tournait et du sang coulait de ma lèvre inférieure. Les cinq hommes se dirigeaient vers moi, riant grassement, leur regard ne mentant pas sur leurs intentions perverses, quand un bruit de pas se fit entendre derrière eux. De face, je pouvais voir un sixième homme arriver, couteau à la main. Peut être un petit peu d'aide … Méfiante de nature, je restais néanmoins sur mes gardes. Le groupe se retourna face à lui et l'un d'eux prit la parole pour répondre à l'inconnu « Passe ton ch'min mon gars … Ca vaut mieux pour toi. » Lui lança t-il menaçant.

Je profite alors qu'ils aient tous le dos tourné pour, toujours à terre, attraper ma lame et la planter rageusement dans le pied d'un de mes agresseur. Le hurlement qu'il poussa força le groupe entier à se retourner vers lui. Je fus alors saisie par les cheveux, soulevée du sol et reçu un coup de genoux dans le ventre, ce qui me coupa le souffle « Sale pute, tu vas mourir ! » Malgré le souffle court qui secouait ma poitrine avec difficulté, j'eus un ricanement « J'allais te dire la même chose connard... » Raillais-je faiblement.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬



Revenir en haut Aller en bas


Andrew B. Carlson
LoverModo

J'ai pour sosie : Ben Barnes . J'ai joui : 341 fois et simulé : 928 ∞ J'ai vu le jour le : 16/10/1984 ∞ Ma paranoïa : Joshua D. Ruspoli

MessageSujet: Re: Un coup de main qui risque d'engendrer bien des soucis (Jezebel) Ven 3 Juil - 12:32



Andrew X JezebelA plusieurs contre un, ce n'est pas du jeu mais de la lâcheté. Je ne sais pas si je t'aurai aidé en sachant qui tu es mais en attendant c'est de bon coeur que j'interviens contre ces petits malins.

Ma personne est surement considérées comme amorale, opportuniste, profiteur, mais il y a malgré tout certaines limites, et voir un tel comportement a tendance à m’énerver mais aussi me motiver à apporter une petite correction, un défouloir comme un autre. Il est vrai que si il y avait eut qu’un seul homme, je lui aurai laissé faire sa petite affaire sans m’en occuper, où si il était seul et que les autres mataient, mais c’est ce coté à plusieurs contre un qui avait tendance à m’agacer, il n’y a rien de pire je trouve que la lâcheté. Alors que je m’approche, le regard sombre sur ces assaillants sans foi ni loi, ils me répondent, enfin l’un deux venant me dire qu’il est dans mon intérêt de passer ma route et sans attendre je libère un petit rire amusé, un rire qui pourrait presque indiquer une envie de chercher la merde. Non enfin cela ne pourrait pas presque, cela l’indique clairement. J’avance encore alors qu’ils se tournent vers moi, me regardant d’un air laissant comprendre qu’ils n’ont pas envie d’être dérangé et vu le corps de cette jeune damoiselle, je comprends parfaitement leurs intentions.

« Non mais cela va pas ta petite tête gamin ? Passer mon chemin alors que je peux enfin m’amuser à massacrer la gueule de petit con en toute légitimité… Faudrait franchement être con. »

Dis je d’une voix presque excité à l’idée d’avoir quelques échanges de coups, quelques blessures de guerre, quelques échanges violents. Oh j’entends déjà Père qui va crier que je ne me suis pas occupé de son affaire, qui va aussi me dire qu’un flingue règle les choses plus rapidement, mais j’ai mon style, j’ai mes affaires propres et quand j’ai une idée en tête, je suis du genre plutôt borné. Je me rapproche encore d’eux alors que je remarque soudainement la petite se défend, frappant le pied d’un des hommes avec sa lame, une diversion à laquelle je ne vais pas dire non. Un hurlement, les mecs se détournent de moi alors qu’un des hommes se met à la frapper… Bien c’est le moment de montrer que je ne joue pas, que je ne plaisante pas et que ceci ne sera pas juste une histoire de passer à tabac, mais qu’avec moi il faut fuir ou s’attendre au pire. Profitant de cette distraction soudaine, je plonge directement sur un des mecs pour frapper avec la partie lourde du manche de ma lame juste sur les cervicales à la nuque du premier pour ensuite le bousculer sur l’homme occupé à frapper celle qu’il appelle la pute. Profitant aussi de mes réflexes, merci certains sports de combat, je me glisse directement vers un second, plantant la lame violemment dans l’épaule juste le long de la clavicule pour le faire hurler, passant mon bras sous sa gorge, l’avant bras remontant sur sa joue et serrant avec force, une prise très vite entravant. Amusé je retire la lame, le faisant hurler, tournant un peu dedans pour attirer l’attention que sur ma personne et devant eux je lèche le sang se trouvant sur le tranchant avant de caresser ce couteau sur le t-shirt du petit malin.

« Bon les mecs… On va pouvoir s’amuser alors ? Vous n’avez pas beaucoup d’options, vous sacrifiez votre pote qui finira à pisser le sang dans cette rue et on se bat… où partez la queue entre les jambes en priant pour que je décide de laisser vivre celui ci ? »

Franchement, ils n’auraient jamais du me tourner le dos pour s’occuper d’elle quand elle a attaqué le pied de cet imbécile, il faut toujours faire face aux menaces potentielles, surtout quand la menace à une soudaine envie de sang. Je sens que l'homme captif veut se rebeller, tout comme il semble assez nerveux, surement de peur face à la pointe de la lame glissant sur ton torse.


© 2981 12289 0

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Dark eyes
Revenir en haut Aller en bas


Jezebel Macguire
SexyAdmin

J'ai pour sosie : Adriana Lima . J'ai joui : 439 fois et simulé : 2849 ∞ J'ai vu le jour le : 01/11/1987 ∞ Ma paranoïa : Axelle, Calvin & Elyas

MessageSujet: Re: Un coup de main qui risque d'engendrer bien des soucis (Jezebel) Sam 4 Juil - 22:19

Le type ne supporta visiblement pas ma menace et me remit un coup de pied dans le ventre avant qu'un de ses collègues soient projeté sur lui, le déstabilisant suffisamment pour détourner son attention de moi. J'en profite donc pour m'éloigner légèrement de l'agitation, me glissant sur mes fesses, incapable de me relever pour le moment. A genoux au sol, les bras autour de ma taille et tentant de reprendre un souffle correct malgré la difficulté de l'opération, j'observe l'inconnu avec curiosité et une certaine surprise. Cet homme était venu et m'avait en quelque sorte sauvé. Mais quelque chose me disait, dans ses actes et dans ses mots, que ce n'était là qu'un prétexte pour se battre. Il semblait habité par une force meurtrière, sadique et féroce.

J'observe donc l'affrontement, retrouvant une vue un peu plus nette. Malgré leur supériorité numérique, mes agresseurs se trouvèrent rapidement dépassés par la seule force de ce sauveur inconnu. L'un d'eux profite de ce remue ménage pour se rapprocher de moi. J'avais toujours ma lame entre les doigts, le sang coulant le long de la poignée et sur ma main. J'allais tenté de me redresser – bien que je sais que j'en aurai été incapable – quand l'homme se figea suite au hurlement de douleur d'un de ses collègues. Instinctivement, je suis son regard pour voir la lame plantée dans l'épaule du caïd.

Je n'étais pas du genre à être facilement impressionnée, mais le voir lécher cette lame pleine de sang fit remonter le long de ma colonne vertébrale un désagréable frisson. Il dégageait une aura lugubre, c'était certain. Je profite de ce moment de stand by pour me relever, m'aidant du mur derrière moi. Je tremblais encore et avais un désagréable goût de sang dans la bouche. Ma lèvre me lançait mais je restais silencieuse, observant la réaction du groupe. Leurs airs supérieurs disparaissaient peu à peu, laissant place à une expression d'hésitation qui finit par faire planer sur la majorité des leurs l'effroi. Ils n'imaginaient pas qu'en s'attaquant à une femme ils finiraient leur affaire tâchés de sang. Leurs grands airs n'avaient été que des faux semblants … Lentement, il finir par lever légèrement les bras en signe de soumission. « C'est bon mec … lâche le ... » Un léger sourire apparut sur mes lèvres, et je me promis intérieurement de retrouver ce groupe pour les abattre, si toutefois ce mystérieux inconnu les laissait partir vivant.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬



Revenir en haut Aller en bas


Andrew B. Carlson
LoverModo

J'ai pour sosie : Ben Barnes . J'ai joui : 341 fois et simulé : 928 ∞ J'ai vu le jour le : 16/10/1984 ∞ Ma paranoïa : Joshua D. Ruspoli

MessageSujet: Re: Un coup de main qui risque d'engendrer bien des soucis (Jezebel) Sam 4 Juil - 23:09



Andrew X JezebelA plusieurs contre un, ce n'est pas du jeu mais de la lâcheté. Je ne sais pas si je t'aurai aidé en sachant qui tu es mais en attendant c'est de bon coeur que j'interviens contre ces petits malins.

Il est facile de voir quand un être est vite lâche, ou pourrait se montrer une proie facile pour abaisser le nombre d’adversaire. Voir que malgré ma présence armée l’un préfère encore frapper la jeune femme, c’est bien un signe qu’il n’a pas beaucoup de courage, juste car cela laisse passer le message « je m’occupe d’elle, vous allez voir l’autre. » une façon de déjà fuir le combat. Etrangement, même si je ne peux pas réellement porter mon attention sur la jeune femme attaquée, j’ai l’impression que ce n’est pas quelqu’un de lambda, juste à sa façon de riposter, de réagir. Combien de personnes, femmes comme hommes, seraient en boule, en larmes, à se pisser dessus ou crier « pitié », non elle non, même quand j’agis elle continue au lieu de tenter de fuir. Peut-être une guerrière comme je les appelle, une femme qui a déjà subit et qui a apprit à se défendre, un caractère qui refuse de se laisser abattre. Bref chapeau. Une fois que je m’occupe d’un des mecs, que je fais mon petit jeu montrer que je ne plaisante pas, que je retire même un certain plaisir de cette situation, ce qui n’est pas faux, je vois qu’ils la laissent totalement tranquille, qu’ils commencent à perdre de leur motivation à la lutte… Ah c’est moins amusant d’un coup pour eux hein. Dès qu’ils montrent un peu de soumission, demandant de lâcher leur pote, j’enfonce un peu la lame, juste la pointe, dans le torse du mec pour faire saigner, faire apparaître la tache sur le T-Shirt pour rappeler que j’avais demandé qu’ils prennent leur queue entre les jambes et se cassent.

« Disparaissez très vite… et si un jour je vous recroise… Croyez moi, je prendrai mon pied à vous foutre les boyaux à l’air. »

Dis je froidement, de façon amusé avec toujours ce petit sourire satisfait, tournant un peu la pointe de la lame dans la plaie quand le mec cri et tente de bouger. Mon regard se plante dans le regard d’un des mecs, comme une lueur de défi et je les vois partir, au début sans me tourner le dos comme si la crainte que je viennes attaquer par derrière puisse arriver puis ils partent, quittant la ruelle. L’homme que je retiens me dis à ce moment la que je peux le laisser, qu’il va foutre le camp à son tour, mais je n’aime pas qu’une menace soit juste faite pour impressionner… Une leçon que j’ai apprise dans le milieu, c’est qu’il faut toujours faire un exemple pour que le message passe bien dans l’esprit des autres. Alors ma lame glisse sur le corps de cet homme, mon bras augmente son étreinte.

« Il a été prouvé que la torture est quelque chose qui porte rarement ses fruits, même si cela peut-être très distrayant… Par contre, il faut toujours montrer que les mots ne sont pas vides… Tu sais ce que cela veut dire « mec »… Cela veut dire que tu ne voudras plus jamais recommencer… Ou que tu ne pourras plus. »

D’un coup je donne un coup de lame en diagonale, sur l’entre-jambe du mec que je retiens, enfonçant de façon à toucher une partie très sensible de cet homme, sa virilité, le faisant hurler sur le coup à perdre connaissance, un hurlement étouffé par la pression de mon bras, le lâchant pour qu’il tombe à terre après avoir retiré la lame. Je ne sais pas si il reprendra conscience pour aller à l’hôpital ou si il se videra de son sang ici, et je m’en fous… Mais ses potes l’apprendront, ils ne porteront jamais plaintes car de base des violeurs ou des agresseurs ne cherchent pas à reconnaître leurs fautes. Mes gants me protègent des empruntes. Maintenant cette affaire finie, je me tourne vers la jeune femme qui est bien debout sur ses jambes, rangeant la lame dans son étui, dans ma veste.

D’un pas léger je me rapproche d’elle, sans aucune agressivité, perdant le sourire sadique même si dans mon regard brille encore l’excitation du sang qui a coulé, comme si tout cela était une forme de plaisir, un jeu qui m’aurait pris au tripe tellement il m’a plu. Je tends ma main vers elle, telle une invitation, la paume vers elle, bien ouverte.

« Je ne vais pas vous faire offense de vous demander si vous allez bien, mais laissez moi au moins vous raccompagner chez moi, ou où vous le souhaitez, juste le temps de vous soigner. »

Cela, c’est mon coté protecteur, que je ne l’ai pas aidé pour rien car le quartier n’est pas des plus cleans, qu’elle peut faire la combattante ou fière, elle a été blessée malgré tout. Alors il y a rien de mal de proposer un peu de répit pour qu’elle trouve des forces avant de reprendre sa route.


© 2981 12289 0

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Dark eyes
Revenir en haut Aller en bas


Jezebel Macguire
SexyAdmin

J'ai pour sosie : Adriana Lima . J'ai joui : 439 fois et simulé : 2849 ∞ J'ai vu le jour le : 01/11/1987 ∞ Ma paranoïa : Axelle, Calvin & Elyas

MessageSujet: Re: Un coup de main qui risque d'engendrer bien des soucis (Jezebel) Dim 5 Juil - 13:29

Toujours en retrait, j'observais la scène. J'aurai certes pu en profiter pour partir sans même demander mon reste. Mais si quelqu'un me venait en aide, ce n'était pas pour partir en traître sans lui montrer une quelconque redevance. Le reste du groupe pu partir en vie, et moi qui pensais que l'otage repartirait lui aussi en un seul morceau, je fus surprise de le voir s'écrouler au sol, le sang coulant sur le bitume. Bien fait pour lui … pensais-je. Je reste appuyée contre le mur alors que mon sauveur s'approche de moi, toute agressivité perdue. Sans lui, je ne sais même pas où j'en serai et sincèrement, je ne sais pas si je m'en serais sortie face à tous ces hommes. Et je pense que j'aurai récolté beaucoup plus qu'une joue endolorie, une lèvre fendue et le souffle court …

Il n'y a pas à dire, je lui dois beaucoup. Mon regard se pose un instant sur sa main gantée que j'hésite alors à prendre. Il me proposait de me raccompagner, et je dois dire que dans l'état dans lequel j'étais, ce serait sûrement plus raisonnable. Et il est clair que je ne voulais pas rentrer dans cet état au manoir. Je ne voulais pas montrer à Yuri que je n'avais pas été capable de me défendre ou trop imprudente pour ne pas fuir. Finalement, je finis par attraper sa main, mon autre main toujours posée sur mon ventre et me décolle du mur pour avancer vers lui. « Je ne saurai vous remercier pour l'aide que vous m'avez apporté … Sans vous je ne sais pas ce que je serais devenue. » Un léger sourire timide apparaît sur mes lèvres, mais réveille par la même occasion une douleur au niveau de celle-ci, j'y porte alors mes doigts pour découvrir la coupure et le sang qui s'y trouvait. Une petite grimace m'échappe alors que je replie mes doigts, me refaisant la promesse silencieuse de les retrouver et cette fois, je ne porterai pas qu'un couteau sur moi. « Je ne voudrai pas abuser de votre hospitalité, Monsieur .. ? »


▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬



Revenir en haut Aller en bas


Andrew B. Carlson
LoverModo

J'ai pour sosie : Ben Barnes . J'ai joui : 341 fois et simulé : 928 ∞ J'ai vu le jour le : 16/10/1984 ∞ Ma paranoïa : Joshua D. Ruspoli

MessageSujet: Re: Un coup de main qui risque d'engendrer bien des soucis (Jezebel) Dim 5 Juil - 15:58



Andrew X JezebelA plusieurs contre un, ce n'est pas du jeu mais de la lâcheté. Je ne sais pas si je t'aurai aidé en sachant qui tu es mais en attendant c'est de bon coeur que j'interviens contre ces petits malins.

Il y a un certain plaisir de voir cet homme à terre, en sang, le plaisir de savoir que le message sera capté par ses amis et que ce dernier a des chances en cas de survie de ne plus pouvoir utiliser sa virilité pour s’attaquer à quelqu’un. Au moins ces lâches réfléchiront aux risques de jouer dans la cours des grands. Mais maintenant, que je n’ai point fait cela pour rien hors du plaisir sadique pur et simple, il me faut voir comment va la jeune femme, qui je suis sur leur en aurait fait baver. J’attends un peu quand elle vient poser sa main dans la mienne, voyant bien qu’elle a mal la où ils ont frappé ainsi qu’aux lèvres, mais après tout qui n’aurait point mal après des coups comme elle a reçu ? Je n’ai strictement rien à gagner de l’aider, je le sais, mais quelque par si des connards du genre viendraient tenter un truc contre Theo quand elle travaille la nuit dans la rue, je serai bien heureux qu’un fou furieux fasse de même que moi.

« Point besoin de me remercier… Je déteste les lâches qui ont besoin de leurs potes pour leur tenir la main… »

Dis je tout simplement, avec un ton naturel, la regardant un peu de haut en bas, non point pour mater les charmes de celle ci mais bien pour rapidement identifier les maux qu’elle pourrait avoir, rassuré déjà de me dire que la transporter avec la moto sera surement possible, par contre il faudra vérifier son ventre et ses côtes voir si elle n’a rien. Un petit rire à nouveau s’échappe de mes lèvres quand elle dit ne point vouloir abuser, oh mais j’ai tout mon temps, elle ne doit pas s’en faire, le seul qui va criser de cette situation c’est Père quand il apprendra qu’au lieu de régler un conflit avec un client qui aurait surement fini par une défénestration, j’ai castré un homme trop entreprenant dans la rue.

« C’est un plaisir croyez moi, au moins j’aurai un peu de compagnie et je serai assuré que vous n’aurez plus d’ennuis. Alors acceptez, et au pire si vous avez besoin, le loft a plusieurs chambres et vous pourrez vous reposer, le temps que la douleur passe. »

Gardant sa main, juste au cas où elle décide de se rapprocher pour prendre appuie sur moi, ne sait on jamais que marcher vienne éveiller la douleur. Attendant un peu avant de marcher en la laissant donc m’accompagner pour me diriger vers mon point de départ, quitter ce quartier et reprendre la moto, me rendant compte que je n’ai point répondu à une part de sa question, mon nom. J’avoue il est si rare que je partage cette information avec une jeune femme que cela n’en est plus un automatisme, tout comme je ne connais point le nom de la plus part des gens que j’ai côtoyé… Je secoue un peu la tête après cette réflexion à moi même.

« Et je me nomme Andrew… Enchanté de vous rencontrer malgré cette situation qui n’a rien de bien joyeuse. Et puis je connaître alors le nom de la guerrière ? »

Le sourire semble ne point me quitter, comme si tout était plaisant. Je sais que je peux paraître étrange, je ne semble pas alarmé, ni vraiment inquiet pour elle ou pour le reste, juste comme si cette ambiance, ce genre de rencontre ou d’évènements pouvait me paraître aussi classique que faire ses courses au super marché.



© 2981 12289 0

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Dark eyes
Revenir en haut Aller en bas


Jezebel Macguire
SexyAdmin

J'ai pour sosie : Adriana Lima . J'ai joui : 439 fois et simulé : 2849 ∞ J'ai vu le jour le : 01/11/1987 ∞ Ma paranoïa : Axelle, Calvin & Elyas

MessageSujet: Re: Un coup de main qui risque d'engendrer bien des soucis (Jezebel) Mer 8 Juil - 10:54

Je ne suis pas du genre à accorder facilement ma confiance et garde une réserve naturelle envers pratiquement toutes les personnes que je côtoie, à une exception prêt … Je décide néanmoins de suivre celui qui m'avait sauvé. Il m'avait, selon moi, déjà prouvé qu'il ne me voulait pas de mal. Et bien que mes blessures soient superficielles, je ne me sentais pas en état de conduire. Mes côtes se révélaient douloureuses, et chaque pas réveillait de désagréables picotements. Je redoutais déjà la réaction de Yuri si il venait à remarquer ces blessures. Mais pour le moment, je balaye ses pensées de ma tête et suit l'homme qui me guida jusqu'à sa moto. C'est au pied du bolide que je remarque que je n'avais pas lâché sa main que j'avais alors tenu comme un appui. J'aurai très bien pu marcher sans mais par instinct, j'étais resté accroché à elle, comme à une bouée de sûreté. J'avais beau être habitué des bagarres du genre, une telle agression restait quand même assez perturbant. Bien malgré moi, je n'arrivais pas à m'empêcher de m'imaginer ce qu'ils en seraient venu à faire sans l'arrivée de mon sauveur. C'est d'ailleurs quand il me dit enfin son prénom que je sors de mes pensées.

Je souris au surnom qu'il me donne et secoue la tête « La guerrière a fait une bien pâle impression aujourd'hui. Je m'appelle Jezebel, et le plaisir est partagé Andrew. » Ce dénommé Andrew dégagé quelque chose de particulier, une genre de force tranquille. Le calme après la tempête … Je l'avais vu totalement déchaîné, traversé par des expressions presque bestiale, et désormais il était là face à moi, souriant. Il y avait, à son contact, quelque chose d'apaisant et d' intriguant. Je finis finalement par lâcher sa main, un peu gênée d'avoir abusé de ce contact et glisse mon regard sur sa moto. « Voici donc votre fidèle destrier ? »

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬



Revenir en haut Aller en bas


Andrew B. Carlson
LoverModo

J'ai pour sosie : Ben Barnes . J'ai joui : 341 fois et simulé : 928 ∞ J'ai vu le jour le : 16/10/1984 ∞ Ma paranoïa : Joshua D. Ruspoli

MessageSujet: Re: Un coup de main qui risque d'engendrer bien des soucis (Jezebel) Mer 8 Juil - 13:17



Andrew X JezebelA plusieurs contre un, ce n'est pas du jeu mais de la lâcheté. Je ne sais pas si je t'aurai aidé en sachant qui tu es mais en attendant c'est de bon coeur que j'interviens contre ces petits malins.

Cela ne m’a point dérangé qu’elle se tienne à moi, je me doute que les coups qu’elle a reçu peuvent rapidement s’effacer mais restent malgré tout douloureux, puis mieux vaut alors se tenir ainsi pour diminuer les maux ou prendre plus de sécurité non ? Les paroles  s’échangent alors qu’on avance, que nous circulons, et qu’elle ne se soucie point, ce qu’il s’est passé ce soir restera dans le secret, je ne suis point genre à conté les évènements d’une soirée, ni les situations malencontreuses que peuvent vivre certaines personnes. Bref, Jezebel se présente en faisant remarquer que son impression ne devait point être impressionnante pour une guerrière, du coup peut-être pour la rassurée, je me permet de rire un peu en la regardant dans les yeux, lui offrant ce sourire qui se veut chaleureux pour faire comprendre qu’elle se trompe sur ce qu’elle vient de me dire.

« Vous savez ce qui fait d’une personne une guerrière ? Ce n’est point la réussite de l’affrontement, c’est le faite que vous soyez restée forte, vous leur avez tenu tête malgré leur supériorité numérique… A aucun moment vous avez joué la femme vaincue ou la soumise à supplier ou pleurer… Non vous étiez prête à vous battre jusqu’à ce que toute force et volonté soient absentes… Quoi qu’il serait advenu sans ma présence, je suis sur qu’ils auraient gardé bien des traces de cette nuitée. Alors ne pensez point avoir fait pâle figure, vous avez été plus qu’impressionnante dans une telle situation… Et sans cette force en vous, ce combat aurait été bien plus complexe. »

Je ne mens point pour lui redonner sourire ou la flatter, sans sa combativité j’aurai galéré contre les 5 hommes, mais elle n’est pas restée dans un coin inactive, elle n’a pas tenté de fuir, non elle a blessé, elle a montré qu’elle ne se laisserait pas faire, elle a frappé malgré son état et m’a permis d’agir en  distrayant ces ennemis, en prenant aussi leur attention. Elle m’a offert des ouvertures pour agir et attaquer. Certes j’ai fais un long speech pour résumer qu’elle méritait ce titre, mais la belle Jezebel avait tout pour être fière de sa réaction et ne doit surtout pas laisser ce qu’il s’est passé venir briser cette image d’elle. Dans une guerre, une lutte, ce n’est point toujours la force des hommes qui jouent, mais bien la combativité… Et c’est cela qui a brisé l’effet de supériorité numérique de ces hommes. Ne jamais se fier aux apparences car la beauté devant moi est surement bien mortelle pour ceux qui ne feraient point attention. Oui voilà, elle dégage quelque chose digne des grands prédateurs.

« Et oui… J’espère que cela vous conviendra et surtout que ce ne sera point douloureux pour le voyage… Je suis du genre à ne point aimer les voitures, cela me donne la sensation de rouler dans un cercueil. »

Dis je avant de rire un peu, il est vrai qu’une voiture c’est une boite de converse aux mouvements limités par sa masse et au contrôle moins fiable, une tombe sur des roues et c’est le manque justement de contrôle que je n’aime pas, j’ai besoin de toujours diriger, d’avoir de la fiabilité. Bref, je m’installe sur la moto, plus en avant pour l’inviter à monter derrière moi, lui tendant mon casque.

« Allez, venez que je puisse voir ce que vous avez et vous aider à cacher ce qu’il s’est produit ce soir. »

Je me doute que la jeune femme n’a pas envie que son époux, son compagnon, ses amis ou sa famille se posent des questions sur son état, il est rare qu’une personne ait  envie d’en discuter ou d’en débattre. Vu mon boulot, je suis habitué à soigner des femmes et cacher des traces de coups, combien de fois j’ai du faire cela pour une escorte travaillant pour Père et éviter que le client prochain la voit comme abimée. C’est presque amusant de dire qu’à cause de la mafia, j’ai appris à prendre soin des femmes…  Ironie non ? Bref, je ne suis peut-être pas des plus fréquentables, mais pour cette situation, je saurai être au moins un bon hôte.

« Et si vous désirez, vous pourrez passer le reste de la nuit dans la chambre d'amie vous reposer. »


© 2981 12289 0

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Dark eyes
Revenir en haut Aller en bas


Jezebel Macguire
SexyAdmin

J'ai pour sosie : Adriana Lima . J'ai joui : 439 fois et simulé : 2849 ∞ J'ai vu le jour le : 01/11/1987 ∞ Ma paranoïa : Axelle, Calvin & Elyas

MessageSujet: Re: Un coup de main qui risque d'engendrer bien des soucis (Jezebel) Jeu 9 Juil - 15:44

J'écoutais attentivement les paroles d'Andrew, paroles qui me touchèrent profondément. Il ne me connaissait pas et pourtant, il avait su rapidement cerner quel genre de femme je suis. Déjà très jeune, j'avais mis un point d'honneur quant au fait de savoir me battre, mais surtout me défendre. Je savais très bien que le milieu dans lequel je grandissais ne faisait aucun cadeau, et vu ce qu'il est advenu de mon père … Je ne suis pas du genre à chercher l'affrontement, je ne suis pas une bagarreuse, mais si on me cherche, c'est une autre histoire. Je reste quelqu'un doté d'un tempérament très sanguin. « Et bien, nous pouvons sans doute dire alors que nous avons formé un bon duo ... » dis-je, portant toujours un léger sourire sur mes lèvres.

Arrivés auprès de la moto, mon regard glisse sur les courbes majestueuses de l'engin. Et je hoche doucement la tête quand il me fait comprendre qu'il préfère les motos aux voitures. D'un point de vue personnel, je n'avais pas de préférence. J'aimais les belles machines, qu'elles aient deux ou quatre roues, chacune apportant des sensations différentes.

« Ca devrait le faire, ne vous inquiétez pas ... » Dis-je, avant de prendre le casque qu'il me tend et de le mettre sur ma tête, réprimant une grimace quand celui-ci frotte contre ma joue endolorie. J'enjambe finalement l'engin sans trop de difficulté et enroule mes bras autour de la taille d'Andrew. « Vous êtes décidément quelqu'un de bienveillant, j'ai eu de la chance de tomber sur vous ... »

Ce que j'aime le plus avec la moto, c'est sans aucun doute la montée d'adrénaline provoquée quand le bolide démarre et prend de la vitesse, filant sur les routes comme si rien ni personne ne pourrait l'arrêter. C'est la liberté de glisser sur la route, entre les voitures, la sensation du vent , de la vitesse … Ca te prend aux tripes avec toujours cette pointe de peur de tomber, de perdre le contrôle …

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬



Revenir en haut Aller en bas


Andrew B. Carlson
LoverModo

J'ai pour sosie : Ben Barnes . J'ai joui : 341 fois et simulé : 928 ∞ J'ai vu le jour le : 16/10/1984 ∞ Ma paranoïa : Joshua D. Ruspoli

MessageSujet: Re: Un coup de main qui risque d'engendrer bien des soucis (Jezebel) Jeu 9 Juil - 23:03



Andrew X JezebelA plusieurs contre un, ce n'est pas du jeu mais de la lâcheté. Je ne sais pas si je t'aurai aidé en sachant qui tu es mais en attendant c'est de bon coeur que j'interviens contre ces petits malins.

Un bon duo, le genre de chose que je trouve amusant à entendre car je suis plutôt un loup solitaire pour ce genre de chose, ne formant réellement de Duo qu’avec de rares personnes et souvent dans un cadre plus intime. Mais c’est vrai que pour une fois, dans l’imprévu, cela a été le cas. Et même si il m’arrive de flatter pour charmer, ici c’était sincère, cette femme avait ce caractère qui pourrait surement faire d’elle quelqu’un de dangereux pour ceux voulant s’attaquer à elle. Ne cherchant pas à en savoir plus, nous nous sommes dirigé à la moto, et c’est quand elle se colle à moi en disant que je suis bienveillant qu’un rire se libère… Non point pour l’offenser mais bien un certain amusement car ce n’est réellement pas un terme utilisé pour ma personne. On m’a donné bien des noms, bien des synonymes, mais bienveillant c’est si rare. Je pose la main sur le contact puis m’arrête, ne pouvant pas rester sur des mots si gentils, cela pourrait tellement nuire à ma réputation…

« Je tiens à dire pour ma défense… Que même si j’apprécie le compliment, je ne suis point bienveillant… » A ces mots je marque une petite pause avant de reprendre d’une voix taquine, perdant le sérieux. « En temps normal, une damoiselle avec vos atouts, j’aurai surtout tenté de vous séduire pour avoir le droit à vos faveurs… »

Après ces mots je démarre le moteur de la moto, gardant ce sourire en coin tout en me disant que finalement il faut peu pour changer toute une situation, une rencontre. C’est vrai que si je l’avais croisé seul alors qu’elle rentrait chez elle, j’aurai surement tenté quelque chose pour passer une nuit pleine d’action d’un autre genre. Profitant au moins qu’elle se colle à moi pour me tenir, un autre avantage de la moto, je démarre faisant gronder ce moteur puissant, prenant directement la route comme à mon habitude… Faire gronder, grogner l’engin, libérer sa puissance pour passer entre les voitures, ne supportant pas d’être au ralentit… En faite ma façon de conduire est réellement comme ma façon de vivre, prendre des risques, garder le contrôle, foncer à vive allure, contourner les autres pour chercher à aller droit au but. Le vent caressant mon être, le sifflement d’air quand je passe proche des véhicules, de temps en temps un klaxon d’un conducteur me pensant suicidaire, je maitrise mon engin, ayant toujours pris ce modèle au travers des générations, le connaissance par cœur, sachant exactement comment il réagit, connaissant ses limites tout comme je connais les miennes. Je roule ainsi avec elle jusqu’au loft, m’arrêtant devant avec un petit dérapage pour directement la position prête au départ, posant un pied à terre et coupant finalement le moteur.

« Nous y sommes… » Espérant juste qu’elle ne m’en veut point pour cette rouge si mouvementée. Après tout j’aurai pu peut-être diminuer un peu l’allure, mais une part de moi, un peu joueuse, voulait surement la sentir se presser un peu plus contre moi en s’agrippant de plus belle. J’attends qu’elle descende pour faire de même, l’inviter à rentrer après avoir tapé bien entendu le code à la porte. « Il y a quelques escaliers ? Cela ira… »

Avec ces mots je lui offre mon bras si elle décide s’appuyer et au pire si je vois que cela ne va pas, et bien je la porterai, cela ne me gênera point. Surtout qu’une fois au Loft je pourrai enfin m’occuper du principal… La soigner et veiller qu’il n’y ait rien de grave car des fois une simple douleur peut cacher une hémorragie et comme je l’ai dis, des femmes qui prennent des coups, j’en ai vu tout le long de ma vie dans le milieu où je vis.

« Considérez vous comme chez vous, vous êtes mon invitée. »



© 2981 12289 0

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Dark eyes
Revenir en haut Aller en bas


Jezebel Macguire
SexyAdmin

J'ai pour sosie : Adriana Lima . J'ai joui : 439 fois et simulé : 2849 ∞ J'ai vu le jour le : 01/11/1987 ∞ Ma paranoïa : Axelle, Calvin & Elyas

MessageSujet: Re: Un coup de main qui risque d'engendrer bien des soucis (Jezebel) Ven 10 Juil - 12:21

Je fus assez surprise d'entendre Andrew rire après lui avoir dit qu'il était quelqu'un de bienveillant. Amusée, je finis par secouer la tête dans son dos. Il avait beau dire ce qu'il voulait, quand on vient en aide à une femme qui se fait agresser et qu'on lui propose de s'occuper de ses blessures, c'est bien de la bienveillance. Mais je n'insiste pas, rigolant suite à sa deuxième réplique. Cotoyant beaucoup d'hommes au sein de la mafia, je savais qu'ils avaient tous une certaine fierté à garder une réputation de gros dure … Peut être était-ce pareil avec Andrew, quoi que j'ignore totalement de quel milieu il vient.

Comme prévu, quand le bolide se lance sur la route, je peux sentir toute l'adrénaline traverser mon corps entier et resserre ma prise autour du motard. Sa conduite ne me faisait pas peur, mais lorsqu'il dérape pour s'arrêter, je ne peux réprimer un petit hoquet de surprise et me colle davantage à lui. Je finis par descendre et retire le casque, passant mes mains dans mes cheveux pour ré-harmoniser le tout. Mon regard se porte sur l'escalier, puis sur Andrew « Ca devrait aller, je pense. » J'attrape néanmoins le bras qu'il me tend. Chaque pas posé sur une marche réveillait un léger picotement au niveau de mes côtes, mais rien de très grave, c'était supportable. L'ascension terminée, je pousse tout de même un soupire de soulagement. Je le laisse me guider à l'intérieur de son loft et mon regard curieux balaye les alentours, inspectant le mobilier comme si ça pourrait me donner des indications quant à l'homme qu'Andrew est.

Je hoche respectueusement la tête quand il me dit de faire comme chez moi et retire la veste en cuir que je portais, ce qui me permet de remarquer les taches de sang qui se trouvaient sur le tee shirt blanc que je portais en dessous. « Merde ... » grognais-je, remarquant le désastre, tirant légèrement dessus pour me rendre compte de l'étendu des dégâts. Le sang de ma lèvre ayant du couler jusqu'à sur mon haut ...

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬



Revenir en haut Aller en bas


Andrew B. Carlson
LoverModo

J'ai pour sosie : Ben Barnes . J'ai joui : 341 fois et simulé : 928 ∞ J'ai vu le jour le : 16/10/1984 ∞ Ma paranoïa : Joshua D. Ruspoli

MessageSujet: Re: Un coup de main qui risque d'engendrer bien des soucis (Jezebel) Ven 10 Juil - 14:23



Andrew X JezebelA plusieurs contre un, ce n'est pas du jeu mais de la lâcheté. Je ne sais pas si je t'aurai aidé en sachant qui tu es mais en attendant c'est de bon coeur que j'interviens contre ces petits malins.

Fier de l’effet de cette balade, j’ai été comblé de sentir la réaction espérée, sentir cette femme se presser contre moi, un plaisir innocent. Mais ce qui m’a par contre surpris, c’est de voir qu’elle n’a jamais semblé inquiète par ce voyage, n’a point râlé pour la vitesse ou ma conduite… Elle a soit réellement du cran, soit c’est une femme d’action ce qui rend cette rencontre plus plaisante encore… Enfin, malheureusement je ne viens point ce soir avec une conquête, mais bien une damoiselle qui a juste eut une très mauvaise soirée et à qui j’offre un peu d’hospitalité en tout bien, tout honneur. Je la regarde donc se recoiffer, me disant que cela ira pour monter les escaliers, mais je lui propose malgré tout ce bras qu’elle prend, l’aidant ainsi dans la monté jusqu’au Loft. Un lieu qui n’a point ma patte vu que j’y vis avec ma Sœur, donc décoré majoritairement par elle vu ma personnalité qui n’a rien de matérialiste. Les objets comme les femmes sont des choses qui ont rarement mon attachement, qui font que je peux facilement m’en lasser et laisser derrière moi. Quand j’ai rejoins ma petite perle, j’ai juste pris ma moto, un sac avec le minimum vital et je suis parti… Au moins cela m’assure qu’une conquête ne pourrait point faire le lien entre ce lieu et ma personne, ni mes actions. Bref la laissant s’alléger de sa veste, je regarde vite fait si Théo est présente ou non, avant de me retourner vers mon invitée qui constate l’effet secondaire de sa blessure… Un vêtement sale… Cela m’amuserait presque de voir qu’elle est plus inquiète pour son T-Shirt que sa lèvre, mais cela me rend surtout curieux sur qui elle est réellement.

« Bien ma sœur n’est point la, donc nous avons le loft pour nous… » Dis je pour l’instant sans aucune arrière pensée, ne faisant qu’une constatation. « Je peux vous proposer de mettre votre T-shirt à laver, pendant ce temps je regarderai vos blessures et pourrai vous soigner. D’ailleurs si nécessaire, je pourrai aussi faire en sorte de les maquiller au cas où vous ne voudriez point que cela puisse se remarquer. »

Je ne tente pas de savoir si il y aurait une raison, juste lui annoncer que je saurai les dissimuler pour garder la discrétion et ainsi éviter la curiosité d’autrui. Mais avant de recevoir une réponse, je m’occupe déjà d’ouvrir un tiroir pour sortir une petite trousse de premier soin, toujours facile d’accès car je ne sais jamais dans quel état je pourrai rentrer. Bref, je la dépose sur la table, venant approcher un des fauteuils de celle ci pour d’un geste du bras inviter Jezebel à s’installer, sortant au passage mon paquet de cigarette pour l’ouvrir et lui tendre.

« Si tu veux en fumer une… Mieux vaut avant que je commence à désinfecter ta lèvre, ce serait dommage de devoir recommencer ensuite »

Bien entendu, la cigarette aide aux infections donc autant que si elle a une envie particulière de ce genre, qu’elle le fasse avant. J’attends qu’elle me rejoigne, qu’elle s’installe ou me donne directement son T-shirt, la regardant avec la lueur de ce loft qui me permet d’encore mieux constater ce que ces hommes pouvaient vouloir à celle ci. Une petite beauté avec un coté exotique qui doit faire chavirer plus d’un mâle. Vraiment dommage que notre rencontre n’ait pas eut lieu dans d’autres circonstances. Précisant au passage une évidence.

« Si vous désirez quoi que ce soit, n’hésitez pas, il est bien rare que j’agisse ainsi avec autrui. »

Ajoutai je donc avec un petit clin d’œil, sans réellement mentir vu que j’agis d’habitude ainsi pour les employées du Réseau de Père, ou pour ma sœur, mais avec une inconnue c’est bien rare de me voir serviable sauf si c’est mensonge et manipulation pour en obtenir d’autres faveurs.


© 2981 12289 0

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Dark eyes
Revenir en haut Aller en bas


Jezebel Macguire
SexyAdmin

J'ai pour sosie : Adriana Lima . J'ai joui : 439 fois et simulé : 2849 ∞ J'ai vu le jour le : 01/11/1987 ∞ Ma paranoïa : Axelle, Calvin & Elyas

MessageSujet: Re: Un coup de main qui risque d'engendrer bien des soucis (Jezebel) Ven 10 Juil - 18:13

J'apprends rapidement qu'Andrew ne vit pas seul, et surtout qu'il avait une sœur. Je n'avais de mon côté, pas cette chance, la vie est souvent trop courte pour les mafieux, trop courte pour avoir l'occasion de fonder une grande famille. Il me propose de laver mon haut, ce qui m'étonne encore plus que toutes les autres attentions qu'il avait eu à mon égard. Après, il ose me dire qu'il n'est pas quelqu'un de bienveillant. A moins que je sois l'exception … Bref. J'accepte d'un signe de tête, et sans la moindre gêné, ôte mon tee shirt pour me retrouver en soutien gorge noir, brodé de dentelle. Je n'étais pas pudique, et vu qu'il souhaitait examiner mes plaies … il ne semblait pas d'ailleurs lui même pudique, sinon il m'aurait déjà proposé de me prêter un tee shirt en attendant, ou ne serait-ce que quelconque tissu pour cacher ma semi nudité. « Je n'ai l'impression de dire que ça, mais encore une fois merci. Même si j'ai parfaitement compris que c'était là une technique pour me déshabiller ... Vous avez déjà réussi à m'attirer chez vous » Amusée, je lui adresse un clin d'oeil avant d'échapper un petit gloussement.

Léger sourire aux lèvres, je me dirige vers le fauteuil indiqué après lui avoir tendu mon haut tâché et décline la cigarette d'un signe de main. « Je ne fume pas, merci. » dis-je en m'asseyant. Fumer ne m'avait jamais tenté et l'odeur de tabac ne me plaisait pas vraiment … ça ne m'empêche pas de côtoyer des fumeurs et libre à chacun de faire ce qu'il veut. « Oh j'ai bien compris que tu n'es pas une personne bienveillante, et l'idée d'être une exception à cette règle me séduit pas mal ... » dis-je, taquine. J'avais naturellement laissé tomber le vouvoiement, me sentant désormais à mon aise. Et puis, je n'aimais pas vraiment ça à vrai dire … Mais si ça dérange tant que ça Andrew, je repasserais au vouvoiement sans aucun problème.

Désormais assise, et délestée de mon haut, je pus rapidement constaté les dégâts causés par mes agresseurs. Baissant la tête, je remarque divers hématomes au niveau de mes côtes, aux teintes bleues et vertes. « Ce n'est pas très joli à voir … »

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬



Revenir en haut Aller en bas


Andrew B. Carlson
LoverModo

J'ai pour sosie : Ben Barnes . J'ai joui : 341 fois et simulé : 928 ∞ J'ai vu le jour le : 16/10/1984 ∞ Ma paranoïa : Joshua D. Ruspoli

MessageSujet: Re: Un coup de main qui risque d'engendrer bien des soucis (Jezebel) Ven 10 Juil - 19:02



Andrew X JezebelA plusieurs contre un, ce n'est pas du jeu mais de la lâcheté. Je ne sais pas si je t'aurai aidé en sachant qui tu es mais en attendant c'est de bon coeur que j'interviens contre ces petits malins.

Bon, c’est une évidence la jeune femme n’est pas une petite victime, car beaucoup de femmes qui auraient été proies à une tentative d’agression comme elle, préféraient ne surtout pas à se dénuder devant un inconnu. Alors que elle le fait sans pudeur aucune, en se retrouvant seule chez moi. J’ai envie de soupirer quand elle me remercie encore une fois, mais finalement c’est un clin d’œil qui a lui suite à sa remarque sur mes intentions. Je préfère mille fois ce genre de réplique que des remerciements, trouvant que cela colle bien mieux à qui je suis réellement. D’ailleurs en prenant son T-shirt, sans aucune honte j’en profite pour la reluquer, admirer son corps… enfin sa poitrine plutôt qui est captive de ce soutien gorge, me donnant directement alors la réplique.

« Vous avez tout a fait raison…  Et je regrette que ce dernier tissu venant compresser une part de vos charmes ne soit pas à laver lui aussi. »

Dis je avec une voix mélangeant le coté joueur taquin, et le coté amusé, prenant finalement cette situation à la légère. Emmenant le T-shirt dans une autre pièce le temps qu’elle s’installe pour la mettre dans la machine, mettant une dosette en plus au passage car je sais au combien le sang est difficile à rattraper, puis la lance pour rejoindre la belle dans le salon, installée où je lui avais indiqué précédemment. Elle ne peut d’ailleurs s’empêcher de revenir sur la bienveillance qui rode en moi… Si elle savait… D’ailleurs comment peut-elle penser cela après la castration qu’elle a pu admirer en direct ? Mais je ne m’attarde point sur ce point, après tout je ne crois pas que je saurai lui retirer cette idée de la tête, par contre j’apprécie encore son petit commentaire, parlant de séduction… Oui mon coté joueur aime qu’une femme puisse aussi jouer ainsi, taquiner, et pas faire la petite timide ou naïve, c’est tellement plus agréable quelqu’un qui sait jouer de mots ou encore danser entre de petits flirts innocents, quelque soit la situation.

« Ne sois pas trop séduite… Sinon j’aurai réellement difficile à me contenir plus longtemps… »

Laissant sous entendre donc que je me contiens pour ne pas lui sauter dessus, me rapprochant d’elle pour voir cet hématome quand même bien présent. Enfin pas qu’un, mais plusieurs… La laissant donc assise, je viens m’accroupir face à elle, posant mes doigts délicatement sur sa peau, sans aucune arrière pensée, pour venir contourner ces marques, glissant dessus très doucement pour sentir leurs formes, voir si ce n’est qu’une marque sur la peau, ou si de fines bosses peuvent se sentir, voir des creux. Pourquoi ? Car de petites bosses pourraient indiquer une hémorragie interne, alors que des creux laisser penser à des dommages osseux… Bon pour le second cas elle aurait déjà crié en retirant son T-Shirt, mais on ne sait jamais… Je fais bien attention de ne pas lui faire de mal, attentif au moindre tic, à la moindre réaction trahissant un point plus douloureux.

« Il n’y a rien de grave, par contre dommage… Mais pas de folies de ton corps ce soir, tu te ferais mal… » Enfin dommage pour moi, mais je tiens à lui dire pas uniquement pour taquiner, mais aussi faire comprendre qu’un peu de repos lui fera du bien. Maintenant je pense que le mieux justement sera qu’elle reste pour reprendre des forces et demain matin je me chargerai de camoufler cela. Si Theo revient entre temps, elle comprendra surement. « Bon… je te propose que pour cela, on revoit demain matin si cela a changé et je viendrai te le maquiller… Cela te convient ? » Je reste accroupi devant elle, mon regard remontant de son ventre à sa poitrine puis à son visage, m’attardant sur ses lèvres qui surement sont des plus douces mais actuellement sont blessées. « Par contre elles, va falloir que je m’en occupe de suite… Et que toi tu me dises si tu as mal ailleurs… »


© 2981 12289 0

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Dark eyes
Revenir en haut Aller en bas


Jezebel Macguire
SexyAdmin

J'ai pour sosie : Adriana Lima . J'ai joui : 439 fois et simulé : 2849 ∞ J'ai vu le jour le : 01/11/1987 ∞ Ma paranoïa : Axelle, Calvin & Elyas

MessageSujet: Re: Un coup de main qui risque d'engendrer bien des soucis (Jezebel) Sam 11 Juil - 0:21

Bien que je n'accorde pas ma confiance facilement, Andrew arrivait à me mettre à l'aise et je baissais ma garde naturellement. Et il était joueur, et moi aussi alors que demander de plus. Je restais encore perturbé par ma récente agression, et si je m'étais retrouvé seule suite à ça, sans doute aurais-je ruminé ça dans mon coin et aurais passé une horrible soirée, mais là j'avais l'occasion de me détendre, et avec l'aide d'Andrew, j'y arrivais parfaitement.

Je l'observe faire et sursaute au moment où ses doigts passent sur un de mes bleu. Mais ça ne m'empêche pas de garder un ton joueur, quoi qu'un peu crispé à cause de la douleur « Il ne faut jamais tout dévoiler à la première rencontre... » Plaisantais-je, glissant un regard faussement aguicheur vers lui, répondant ainsi à ses deux dernières remarques. Une nouvelle grimace vient crisper mon visage. Je rigole doucement quand il me dit que je n'allais pas pouvoir faire de folies ce soir et prend une moue faussement déçue avant de me laisser aller à un rire. « Mince alors … je vais devoir revoir tous mes plans de la soirée … Que c'est embêtant … » J'hoche finalement la tête pour lui faire comprendre que ses plans me convenaient parfaitement. Ca me faisait tout de même bizarre de passer la nuit chez un total inconnu, je veux dire … sans qu'il y ai la moindre arrière pensée. Mais cette soirée impromptue promettait d'être des plus attrayantes. Andrew me paraissait sympathique, et aux premiers abords me laissait une très bonne impression.

Sentir le regard d'un homme sur son propre corps était toujours flatteur et je ne pouvais cacher que j'aimais ça. Le regard baissé, je suivais celui d'Andrew, qui ne semblait pas habité par la gêne. Quand celui-ci arrive sur mes lèvres, je passe instinctivement ma langue sur ma blessure, je n'avais même pas pu voir à quoi ça ressemblait, mais je pouvais sentir le goût métallique du sang sur ma langue. « Ca ressemble à quoi ? » Lui demandais-je avant de secouer la tête « Non … quoi que l'autre abruti ne m'a pas épargné non plus en me foutant une gifle … C'est juste un peu douloureux quand on y touche ... »

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬



Revenir en haut Aller en bas


Andrew B. Carlson
LoverModo

J'ai pour sosie : Ben Barnes . J'ai joui : 341 fois et simulé : 928 ∞ J'ai vu le jour le : 16/10/1984 ∞ Ma paranoïa : Joshua D. Ruspoli

MessageSujet: Re: Un coup de main qui risque d'engendrer bien des soucis (Jezebel) Sam 11 Juil - 13:47



Andrew X JezebelA plusieurs contre un, ce n'est pas du jeu mais de la lâcheté. Je ne sais pas si je t'aurai aidé en sachant qui tu es mais en attendant c'est de bon coeur que j'interviens contre ces petits malins.

« Est ce une proposition ? »  Qui sait, vu le mot « première » cela laisse sous entendre d’autres rencontres à venir, et joueur je ne peux m’empêcher de relever ce détail à ma façon, autant par jeu que pour distraire son esprit par rapport à ce qu’il s’est passé et ce que je fais en ce moment. L’ambiance reste bonne, agréable même pour une telle situation, elle réagit à mes petites provocations sans prendre la mouche, mais je vois bien que le contact sur ses marques vient lui faire du mal. Je tente d’être le plus doux possible, émettant juste la pression nécessaire pour sentir que tout aille bien ou non. Regard aguicheur, puis maintenant ce petit visage déçu, elle en serait à croquer de pleine dent, mais je garde mon sérieux sans profiter de la situation, et je sens que je vais m’en mordre les doigts mais je prends au sérieux son état…   « C’est surtout pour moi que cela l’est… Avoir une telle beauté chez moi sans pouvoir en profiter, cela en est frustrant… »

Je ne sais pas m’en empêcher… Je cesse donc un peu de la mater et de m’occuper de ces hématomes pour me concentrer sur ses lèvres, il faut dire qu’elle est bien fendue… Même si facile à soigner, cela sera plus complexe à dissimuler. Quoi que la, l’excuse d’un moment maladroit peut faire l’affaire dans le pire des cas. Je me mord un peu la lèvre inférieur en voyant cette langue passer ainsi sur sa blessure, mais ne me dis rien, réfléchissant un instant avant de prendre le petit miroir de la trousse de secours, toujours utile quand il faut se recoudre soi même, pour venir lui donner qu’elle puisse voir l’ampleur des dégâts. « Et oui… je ne pourrai même pas t’embrasser… Vraiment je suis maudit. » Continuant cette forme d’humour, de provocation d’ailleurs en la laissant regarder, prenant du désinfectant et un coton tige, en versant dessus, préparant aussi un « second skin » une sorte de pansement à l’effet de peau, très fin, très subtiles, qui pourra se poser sur la lèvre sans la déranger, permettre le temps à celle ci de se refermer sans s’infecter. Bon cela reste un petit coté gênant comme sensation mais elle n’en aura pas pour longtemps avec.

« Bien… Je vais m’occuper de ta lèvre… Après je te conseil de prendre une bonne douche, je te passerai une chemise à moi pour te couvrir, je laverai le reste de tes vêtements cela fera du bien…  Si ensuite tu veux boire quelque chose, manger un bout… N’hésites pas… Et comme je te l’ai dis, tu fais comme chez toi en faite.»

Terminant ces paroles, je pose le pouce sur sa lèvre inférieure, sur une partie non blessée pour l’abaisser un peu, mieux voir celle ci ainsi que la partie intérieur pour rapprocher le coton tige et commencer à passer le désinfectant doucement sur la petite plaie, essayant de bien passer dessus pour m’assurer que rien ne soit oublié. Ensuite je prends une compresse avec un peu d’eau dessus pour nettoyer, retirer déjà le sang séché autour, et revenir avec l’autre coté du coton tige pour remettre un peu de désinfectant pour finir par passer avec une compresse, tapotant un peu pour virer l’humidité et rendre sec autour pour poser enfin la « second skin » sur cette lèvre fendue.

« Voilà… attends juste que cela s’accroche bien… Et c’est bon… »

Ce qui me rassure dans cette histoire, c’est qu’à aucun moment elle est venue me demander comment ce fait il que je sache comment camoufler des blessures, ou que j’ai ce genre de connaissance de premier secours. Car cela, plus notre petite bataille dans la ruelle, cela pouvait facilement passer pour étrange.


© 2981 12289 0

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Dark eyes
Revenir en haut Aller en bas


Jezebel Macguire
SexyAdmin

J'ai pour sosie : Adriana Lima . J'ai joui : 439 fois et simulé : 2849 ∞ J'ai vu le jour le : 01/11/1987 ∞ Ma paranoïa : Axelle, Calvin & Elyas

MessageSujet: Re: Un coup de main qui risque d'engendrer bien des soucis (Jezebel) Dim 12 Juil - 1:05

J'attrape le miroir qu'Andrew me tend et porte ainsi mon regard bleuté sur le reflet de ma lèvre meurtrie, il ne m'avait pas loupé cet abruti … et le sang séché autour ne faisait que rendre la blessure plus impressionnante encore. Je fis la grimace, portant mes doigts contre celle-ci. Mais la remarque d'Andrew me fit rire, je repose alors mon regard sur lui tout en abaissant le miroir. Je secoue la tête amusée. « Pauvre de toi, à quoi bon ramener une fille chez soit si tu ne peux même pas en profiter hein ? Je vais finir par me sentir redevable de tous les efforts que tu fais ! » Expression mutine sur le visage, je me force pour ne pas rire, me mordant l'intérieur de la joue.

Une douche … Ah ça je ne dirais pas non, c'est certain. Il n'y avait rien de mieux que l'eau brûlante pour détendre un corps tendu. Me laver des saletés qu'avaient composé le groupe d'agresseur me ferait le plus grand bien. Je n'ose donc même pas décliner sa proposition. Puis, je ne dirais pas non pour un verre non plus … Tout ce qui pouvait me détendre était bon à prendre, et une petite dose d'alcool dans le sang fait toujours son petit effet pour apaiser quelques tensions que ce soit. « Le coup de la chemise de l'homme sur la femme, un de tes fantasmes ? » Demandais-je toujours taquine avant de finalement me taire pour le laisser soigner ma plaie. Le désinfectant sur celle-ci réveille de désagréables picotements mais je le laisse faire sans broncher. Après tout, ce n'est pas la première fois que je me prends des coups, et certainement pas la dernière. J'observais ses gestes, précis, il avait l'air de s'y connaître, comme il avait l'air de connaître les rudiments du combat. Il n'avait pas eu non plus la moindre once d'hésitation à émasculer un homme, le laissant entre la vie et la mort dans une ruelle peu fréquentée … J'aurai évidemment pleins de questions à lui poser, mais si j'évitais d'en demander trop sur les gens, c'était en grande partie parce que je ne voulais pas qu'on cherche à savoir qui je suis et surtout d'où je viens. Alors je m'abstenais le plus souvent, préférant attendre que les gens se dévoilent d'eux même, ou alors il fallait la jouer finement.

Ma lèvre nettoyée, désinfectée et soignée, je reprends possession de mes lèvres et attrape de nouveau le miroir pour examiner le travail et ne peut m'empêcher d'être impressionné, c'était propre, bien fait … Je n'avais rien à dire, à part le remercier à nouveau, mais je ne voulais pas être trop lourde avec ça. « Tu serais pas médecin ou un truc du genre toi ? » Innocemment, je tente d'en savoir un peu plus sur lui et me relève, ayant toujours dans le coin de la tête la douche qu'il m'avait proposé. « Je pense que je vais suivre ton conseil et prendre une douche. Tu me montre le chemin ou je pars seule à l'exploration dans ton royaume ? » Lui demandais-je, toujours sur le même ton taquin.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬



Revenir en haut Aller en bas


Andrew B. Carlson
LoverModo

J'ai pour sosie : Ben Barnes . J'ai joui : 341 fois et simulé : 928 ∞ J'ai vu le jour le : 16/10/1984 ∞ Ma paranoïa : Joshua D. Ruspoli

MessageSujet: Re: Un coup de main qui risque d'engendrer bien des soucis (Jezebel) Dim 12 Juil - 1:53



Andrew X JezebelA plusieurs contre un, ce n'est pas du jeu mais de la lâcheté. Je ne sais pas si je t'aurai aidé en sachant qui tu es mais en attendant c'est de bon coeur que j'interviens contre ces petits malins.

Elle est très expressive cette damoiselle, mais j’aime bien, c’est bien plus agréable qu’une tombe ou une râleuse. Elle aurait pu passer cette soirée à se plaindre, à dire qu’elle n’oserait plus sortir, mais non, elle semble pleine de vie et de joie. « Oui, c’est grave ce monde… Jouer au héros et ne pas pouvoir emballer la damoiselle en détresse… Comme quoi inviter à boire un verre est plus pratique pour bien finir la soirée. » Dis je sur le même ton qu’elle, avec humour. Bien entendu je ne regrette pas d’avoir agis, je ferai de même si je devais recommencer. Alors que si c’était une pleureuse, peut-être que je l’aurai déjà refoutu à la rue. J’avoue par contre qu’elle me surprendrait presque à provoquer de façon innocente comme elle le fait, ne pouvant contenir le sourire quand elle parle d’une femme en chemise d’homme. J’avoue c’est sexy, cela donne un petit quelque chose qui donne envie de grogner, surtout quand la femme a de belles et longues jambes. Mais pour une fois, sincèrement, même si vous ne me croyez pas, c’était sincère cette proposition et sans aucun vilain sous entendu. « Je pense que quoi que tu portes… Tu serais un excellent fantasme. » Rétorquai-je à sa remarque, faisant un petit compliment d’ailleurs dans ce jeu entre nous. Mine de rien, je sus sur que bien des infirmiers aimeraient des patientes comme elle, pas uniquement pour son physique ravageur, mais surtout pour son comportement et sa façon de prendre le choses.

Bien, je prends le temps de la soigner, minutieux, la traitant comme une des filles de Père sur qui il faut veiller, prenant gaffe de ne pas trop la gêner par mes gestes, mais tenant à ce que tout soit fait correctement. Perfectionniste dans l’âme, je ne vais pas bâcler le travail. Une fois fini elle se pose une première question sur ce que je suis, m’imaginant d’ailleurs une vie en tant que médecin… Mon dieu… Quelle horreur… Des gens qui vous toussent dessus, des gens qui se plaignent, qui viennent sans arrêt vous appeler pour un petit bleu… Les patients finiraient avec le visage éclaté sur mon bureau… « Oh non, disons juste que je suis un peu casse cou, et j’ai l’habitude de me soigner comme un grand. » Il est vrai que je n’aime pas les hôpitaux et que du coup je m’occupe aussi de moi même, mais pour le reste elle n’a pas besoin de savoir que je m’occupais d’Escorte. C’est bien, ainsi je fais un semi mensonge et sait paraître plus facilement honnête.

Me redressant par la suite, m’attendant de savoir ce qu’elle préférerait, si elle a des envies ou des besoins particuliers, je lui tends la main, l’invitant à se relever quand elle accepte de prendre une douche. C’est quand même encore plus cruel de savoir qu’elle sera la, l’eau glissant sur sa peau nue, juste à coté de moi… « Je vais te montrer, si tu préfères un bain, il y a moyen aussi… » Je ne jouerai pas avec le diable, ni avec mes limites, je me connais trop… Je ne fais que la guider jusqu’à la salle de bain, lui montrant simplement où sont les serviettes, lui sortant une chemise blanche que je dépose sur le bord du lavabo. Je crois que pour le reste elle est bien assez grande pour se débrouiller. Je me retiens d’ailleurs, presque le bras crispé, de ne pas mettre une petite tape aux fesses, me retirant de la salle de bain d’un pas calme. « Si besoin, je serai à coté… ».

Repassant dans la pièce principale, j’hésite aussi à fouiller ses affaires pour en apprendre plus sur la guerrière, mais n’en fait rien, haussant seul les épaules avant de profiter qu’elle soit dans la salle de bain pour sortir deux verres, de la glace, et mes deux bouteilles favorites, le Rhum et le Cognac. Prenant aussi du coup une cigarette que le glisse entre mes lèvres, l’allumant directement. Je veille aussi à fermer à clé un tiroir de la commode, rangeant la clé dans ma poche, une simple sécurité quand il y a une invité vu que c’est la que je range mes affaires plus professionnelles. Tout en faisant cela, je me permet de lancer une nouvelle taquinerie, libérant à voix haute pour qu'elle puisse m'entendre ces mots sur un ton joueur. « Appelle moi si tu as besoin d'aide sous la douche... ».

© 2981 12289 0

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Dark eyes
Revenir en haut Aller en bas


Jezebel Macguire
SexyAdmin

J'ai pour sosie : Adriana Lima . J'ai joui : 439 fois et simulé : 2849 ∞ J'ai vu le jour le : 01/11/1987 ∞ Ma paranoïa : Axelle, Calvin & Elyas

MessageSujet: Re: Un coup de main qui risque d'engendrer bien des soucis (Jezebel) Dim 12 Juil - 10:42

Andrew avait de la répartie, et savait jouer, ce que j'aimais beaucoup. C'était agréable de parler avec lui, sans forcément se prendre au sérieux. En raison de mon rôle au sein de la mafia, je sais parfaitement être sérieuse quand c'est nécessaire, mais j'aime aussi lâcher prise et ne pas me prendre au sérieux. C'est toujours bien pour décompresser, et c'est encore mieux quand on peut le faire avec quelqu'un. Je ne peux néanmoins me retenir d'avoir une pointe de gène lorsqu'il me dit que je serais un parfait fantasme.

J'apprends que non, il n'est pas médecin, mais il ne me donne pas son vrai métier. J'en conclus qu'il ne veut pas se dévoiler, ce que je respecte. Mais malgré tout, je peux en apprendre davantage sur lui, sur son comportement … C'est étrange tout de même. C'était naturellement que je devenais curieuse à son égard quand la plupart du temps je ne cherche pas forcément ce genre d'informations.

Je le suis jusqu'à la salle de bain. Un bain … Ca aurait été le rêve et je ne voulais pas abuser, parce que dans un bain, je serais capable d'y rester des heures entières. Ce que je ne voulais pas. Je voulais faire honneur à mon hôte en restant en sa compagnie. Je le remercie d'un signe de tête pour la chemise et les serviettes, et le regarde partir de la salle de bain avec un sourire entendu. Je savais parfaitement quels genres de pensées il pouvait avoir et reste silencieuse. Un douche en duo était toujours très agréable, mais ça faisait également parti des limites à ne pas franchir dans notre jeu, car oui, je considérais qu'il y en avait. D'un, je n'étais en état, et de deux … malgré les apparences, je ne suis pas une femme à me jeter dans les bras de n'importe qui. Rapidement, je retire le reste de mes vêtements que je dépose proprement dans un coin et croise dans le miroir le reflet de mon corps meurtri. Ce n'était certes pas grave, mais je n'aimais pas voir tous ces bleus maculer mon ventre. Lâchant un soupire, je me détourne de cette image pour m'engouffrer dans la cage de faïence. C'est une eau brûlante que je fais couler sur moi et reste un moment ainsi, offrant mon visage au jet d'eau apaisant. L'eau coulait impunément sur mon corps inerte quand j'entendis la voix d'Andrew, ce qui me tira un large sourire. Volontairement, je fais la sourde oreille et termine ma douche rapidement et sort pour me sécher. Pour tout sous vêtement je ne renfile que ma petite culotte et passe la chemise d'Andrew, m'observant avec amusement dans le miroir, ainsi vêtue je pourrais ressembler à une femme qui, après une nuit de sexe, enfile la chemise de son aimant à défaut de pyjama. Je sèche grossièrement mes cheveux et les laisse pour la suite sécher naturellement, mes boucles brunes encore humides, tombant dans mon dos. J'essuie rapidement le maquillage qui avait pu couler sur le bas de mes yeux, et sort de la salle de bain pour rejoindre Andrew. Mes pieds nus foulant le sol, j'arrive enfin à son niveau et prend un air surpris « Et bien t'es pas venu ? Tu m'as pas entendu t'appeler ? Je suis déçue … » Le regard brillant de malice, je le toise et va m'installer dans le fauteuil que j'avais utilisé un peu plus tôt.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬



Revenir en haut Aller en bas


Andrew B. Carlson
LoverModo

J'ai pour sosie : Ben Barnes . J'ai joui : 341 fois et simulé : 928 ∞ J'ai vu le jour le : 16/10/1984 ∞ Ma paranoïa : Joshua D. Ruspoli

MessageSujet: Re: Un coup de main qui risque d'engendrer bien des soucis (Jezebel) Dim 12 Juil - 15:25



Andrew X JezebelA plusieurs contre un, ce n'est pas du jeu mais de la lâcheté. Je ne sais pas si je t'aurai aidé en sachant qui tu es mais en attendant c'est de bon coeur que j'interviens contre ces petits malins.

Bien, vu le silence après mes paroles je suppose que la jeune femme préfère ne pas prendre le risque de lancer une provocation qui pourrait faire enfreindre les limites, et j’avoue c’est mieux ainsi. Oui elle est vraiment sexy, sensuelle, excitante et même ban… Chut du calme… Mais étrangement je ne ressens pas l’envie que cette soirée tourne ainsi, malgré que normalement je suis du genre à profiter de ce genre d’occasion. Peut-être simplement que j’apprécie ce contact et le faite qu’elle prenne tout cela si légèrement, ou mon instinct de survie qui me dicte qu’elle n’est pas juste une petite damoiselle et que je devrais mieux apprendre la connaître. Enfin il y a des choses qui ne s’expliquent pas, mais je pense sincèrement que pour une fois c’est mieux ainsi et plus agréable, d’ailleurs en l’attendant je me serre un verre, prenant une longue gorgée de Rhum, allant jeter ma cigarette par la fenêtre une fois celle ci consumée. Quand je la vois me rejoindre, ainsi habillée, mon regard ne sait s’empêcher de la scruter de haut en bas, me retenant de siffler devant cette magnifique vue, ces jambes sublimes, cette silhouette qui doit créer bien des arrêts cardiaques. Je secoue un peu la tête me ressaisir en me disant que même Théo pourrait vouloir sauter sur une telle femme, mais point de commentaire, servant un second verre que je capture entre mes doigts, me rapprochant d’elle d’un pas léger pour lui tendre en plantant mon regard si sombre dans ses yeux, ne voulant point y décrocher.

« Tu me tortures la… Me dire que j’ai raté une telle occasion, c’est presque une castration. » J’aime cette malice dans son regard, la laissant s’installer sur le fauteuil, trouvant que cette nouvelle posture ne fait que la rendre encore plus… Attirante… dans cette tenue, surtout que assise la chemise remonte un peu.  Je me pose fesses contre la table, reprenant mon verre entre les doigts, me remuant un peu en faisant claquer les glaçons les uns contre les autres. « Cela m’apprendra d’être occupé à penser à tout ce que j’aurai pu te faire sous cette douche, du coup je ne t’ai point entendu… C’est mal mademoiselle… Très très mal de faire tant d’effet… » Après ces mots je me met à rire un peu, me doutant bien qu’elle ne m’avait point appelé sinon je l’aurai entendu et je serai venu la rejoindre sans attendre une seconde. Oui je sais, j’ai dis que je ne cherchai pas cela, mais refuser une invitation ? Je ne suis pas un eunuque. Mais mes pensées vont se tournées sur tout autre chose, à la fois pour retirer toutes les envies de la dénuder du regard que pour assouvir ma curiosité.

« Alors ma belle princesse guerrière… Que faisais tu seule dans ce quartier si tardivement ? » Mon regard ne la quitte toujours pas, ne se montrant plus « mateur » sur le coup, mais plus sérieux, mes pupilles noires planté dans ses yeux comme si je cherchais à voir au travers de ceux ci. Certains disent que les yeux sont le miroir de l’âme, si c’était une vérité cette femme doit avoir une âme magnifique, mais je ne crois point en ce genre de chose, heureusement sinon moi, je serai quoi ? Les ténèbres ? « Bien entendu, si ma curiosité est mal placée, tu peux m’envoyer me faire voir… Je le prendrai avec un grand sourire, mais j’avoue que j’ai l’envie de percer les mystères d’une si belle damoiselle qui fait preuve d’une telle combativité, d’un tel courage et d’un tel sang froid… » Sans compter cette façon de récupérer après une telle agression qui montre qu’elle a déjà vu en voir des vertes et des pas mures. « D’ailleurs j’ai une idée pour nous occuper un peu, nous changer les idées et apprendre peut-être plus l’un sur l’autre avec une forme de défi… Serais tu tentée ? »


© 2981 12289 0

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Dark eyes
Revenir en haut Aller en bas


Jezebel Macguire
SexyAdmin

J'ai pour sosie : Adriana Lima . J'ai joui : 439 fois et simulé : 2849 ∞ J'ai vu le jour le : 01/11/1987 ∞ Ma paranoïa : Axelle, Calvin & Elyas

MessageSujet: Re: Un coup de main qui risque d'engendrer bien des soucis (Jezebel) Lun 13 Juil - 0:16

Andrew est définitivement incorrigible et j'arque un sourcil, amusée par ses remarques. Je le remercie d'un léger sourire pour le verre qu'il me tend et y trempe mes lèvres. Ca faisait du bien, un peu d'alcool après un début de soirée aussi pourri. L'odeur du Rhum me fait pousser un soupire d'aise et je m'installe un peu plus confortablement, m'enfonçant dans le fond de mon fauteuil tout en gardant le verre entre mes mains.

Il semblait lui aussi s'intéresser à moi, dans le sens où il demande à en apprendre davantage à mon sujet, et tout comme lui, je pouvais lui répondre sans trop en dévoiler, ce que je fis d'ailleurs. « Si j'en dévoilais trop sur moi, je perdrais ce côté mystérieux, tu ne pense pas ? Mais tu as sans doute mérité d'en savoir un petit peu … » Lui répondis-je dans un premier temps avec un sourire mystérieux, reprenant une gorgée d'alcool et reprends « Pour le côté combative, je pense qu'on peut mettre ça sur le fait que j'ai grandi avec beaucoup d'hommes autour de moi … Ca forge le caractère on va dire. » Bien que je ne disais pas tout, c'était en grande partie la vérité. La mafia étant généralement composée de plus d'hommes … « Pour ce qui est de la raison de ma présence dans ce quartier … je sortais d'une séance photo et il se trouve que c'était le chemin le plus court pour retrouver ma voiture. » J'esquisse un léger sourire. Bien que ça ne soit qu'un passe temps, les photos de charme étaient une belle couverture quant à mon vrai « emploi ». Et ça permettait aussi d'avoir de vraies réponses à fournir aux gens qui me demandaient ce que je faisais dans la vie.

Sa dernière proposition me pousse à sourire plus largement, totalement emballée à l'idée d'un petit jeu et surtout enchantée qu'il nous laisse l'occasion d'en apprendre plus l'un sur l'autre. Je suis sincèrement persuadée que je m'entendrais bien avec lui et qu'il est le type d'homme avec qui peux avoir de bonnes affinités. Le regard pétillant, je ramène mes jambes contre moi, le sourire toujours aux lèvres « Je suis toujours partante pour ce genre de choses, ça me paraît une excellente idée. Mais si c'est un jeu avec l'alcool, je tiens à te prévenir, j'ai une très bonne descente ! » Dis-je en me laissant aller à un petit rire.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬



Revenir en haut Aller en bas


Andrew B. Carlson
LoverModo

J'ai pour sosie : Ben Barnes . J'ai joui : 341 fois et simulé : 928 ∞ J'ai vu le jour le : 16/10/1984 ∞ Ma paranoïa : Joshua D. Ruspoli

MessageSujet: Re: Un coup de main qui risque d'engendrer bien des soucis (Jezebel) Lun 13 Juil - 2:47



Andrew X JezebelA plusieurs contre un, ce n'est pas du jeu mais de la lâcheté. Je ne sais pas si je t'aurai aidé en sachant qui tu es mais en attendant c'est de bon coeur que j'interviens contre ces petits malins.

Heureusement la « second skin » protégera sa lèvre de l’alcool, un petit détail qui a son importance malgré tout. J’avoue que sa réponse n’est pas mauvaise du tout, un poil de mystère est toujours plus excitant mais elle n’a point besoin de cela pour être tout en charme, oh non loin de la. Percer cette brume autour d’elle, cachant bien des réponses, ne diminuera surement pas son potentiel, je suis sur d’ailleurs que même en la connaissant par cœur, elle en sera toujours aussi délicieuse. Pendant qu’elle boit sa gorgée d’alcool, mon regard tentant de ne pas dévier sur ses jambes, je réagis directement avec un petit sourire léger. « Rassures toi… Ce n’est pas ce mystère qui te rend si délicieuse. » Mais finalement, sans que j’ai à insister la jeune femme se dévoile un peu, me parlant donc qu’elle a grandit avec des hommes… Des frères ? Des amis ? Un quartier ou milieu très macho ? Cela me fait penser un peu à Theo qui a grandit entourée d’hommes à cause de notre milieu, que ce soit moi son frère ou les hommes de mains de Père. C’est étrange mais ce petit détail la rend que plus attachante, plus touchante presque, peut-être justement car j’imagine totalement ce que c’est, je l’imagine si elle avait grandit dans mon milieu. La suite de son explication me laisse donc imaginer qu’elle travaille dans la publicité ou le mannequinat, ce qui me paraît tout a fait logique vu sa beauté. « Je vois… Je suis certain que les objectifs doivent t’aimer… Mais tu dois éviter de circuler dans ces quartiers, même aussi forte que tu es. Il n’y a pas grandes fréquentations intéressantes… »

Elle semble ensuite enjouée de ma proposition, du coup alors qu’elle parle je me redresse pour aller chercher des petits verres, des shot. Les posant lentement sur la table devant elle, l’écoutant toujours avec amusement de voir qu’elle apprécie ce genre d’idée, mais encore plus de voir que celle ci prétend avoir une bonne descente. On voit qu’elle ne connaît pas le rival qu’elle a face à elle, ayant une bonne descente et surtout connaissant mes limites. « J’espère pour toi… Si tu tiens pas, tu risquerais de plus te souvenir demain de tout ce qu’on aura dit ou fait de mal… » Et je ris un peu ensuite, taquin car je sais que même ivre, elle j’en profiterai pas. « Bien… On va faire à la méthode de Miami » Dis je dans un murmure en déposant les shots de mon coté et du sien, versant le Rhum dans chacun tout en ayant raté un moment de contrôle, en versant à coté quand j’admire ses belles jambes. « hum… Donc voilà… » Déposant la bouteille sur la table, faisant comme si de rien n’était et comme si je n’avais pas renversé. « Normalement cela comprend un coté strip… Mais tu partirais perdante je pense. » Je marque encore une petite pause, me disant que si elle n’a qu’un dessous et une chemise, cela n’ira pas très loin. « Donc c’est simple… On se pose des questions, l’autre décide soit de répondre, soit de boire… Mais attention, pas plus de deux verres de suite… Le troisième c’est soit une vérité, soit alors un gage. » Ce serait trop facile de vouloir zapper toutes les questions par de l’alcool, autant faire sinon directement un concours de beuverie. Je suis presque impatient de voir comment elle va réagir face à tout cela, si elle sera toujours tentée. « Je te laisse commencer… Sauf si tu préfères te défiler. »


© 2981 12289 0

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Dark eyes
Revenir en haut Aller en bas


Jezebel Macguire
SexyAdmin

J'ai pour sosie : Adriana Lima . J'ai joui : 439 fois et simulé : 2849 ∞ J'ai vu le jour le : 01/11/1987 ∞ Ma paranoïa : Axelle, Calvin & Elyas

MessageSujet: Re: Un coup de main qui risque d'engendrer bien des soucis (Jezebel) Lun 13 Juil - 17:29

Un jeu, de l'alcool … il n'y avait pas meilleur moyen pour faire connaissance. Et puis, j'aurai le droit de lui poser toutes les questions que je souhaite et si il refusait de trop me répondre, j'aurai le droit de lui imposer des gages. Ce qui promettait de vraiment être intéressant. J'en jubilais d'avance. Provocante, je lui avais fait comprendre que j'avais une bonne descente, ce ne qui n'était pas spécialement vrai. Je tenais comme une personne normale et me laissais souvent aller à la sur consommation … Mais le principal était que ma provocation ait marché. « Ou toi qui ne te souviendrais pas de ce que je pourrais te faire ... »

J'apprends aussi qu'il est originaire de Miami, enfin c'est ce que j'en déduis, ou du moins, il y avait passé du temps. Je l'observe servir les shot et ne manque donc pas son regard qui s'attarde sur mes jambes que j'avais replié contre moi et me mord la lèvre pour ne pas rire quand je le vois manquer le verre. Je ne fais aucun commentaire, mais n'en pense pas moins, me jurant de revenir là dessus un moment ou un autre. Par contre, je ne me prive pas pour jouer là dessus, dépliant mes jambes et les croisant l'une sur l'autre. « Tu n'attends que ça ... » dis je dans un murmure aguicheur quand il me parle de joindre le strip au jeu.

Finalement je me redresse, prête à commencer le jeu, terminant le verre qu'il m'avait servi. Le liquide chaud envahissant ma gorge et mes joues l'espace d'un instant. Ca me mettrait bien en jambe pour cette soirée prometteuse. Je me penche sur la table pour pouvoir déposer le verre vide et toise mon compagnon de jeu, tout en réfléchissant par quelle question je pourrais lui poser. Il y avait des tas de questions, des plus sérieuses au plus tordues. Mais … d'un côté, je n'avais pas envie de me prendre au sérieux, et c'est souvent dans les questions les plus indiscrètes qu'on apprend davantage sur la personne qu'on a en face de nous. « Tu l'auras voulu. Qu'est ce qui t'excite le plus chez une femme ? Mais vraiment, la chose ultime. »

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬



Revenir en haut Aller en bas


Andrew B. Carlson
LoverModo

J'ai pour sosie : Ben Barnes . J'ai joui : 341 fois et simulé : 928 ∞ J'ai vu le jour le : 16/10/1984 ∞ Ma paranoïa : Joshua D. Ruspoli

MessageSujet: Re: Un coup de main qui risque d'engendrer bien des soucis (Jezebel) Lun 13 Juil - 21:00



Andrew X JezebelA plusieurs contre un, ce n'est pas du jeu mais de la lâcheté. Je ne sais pas si je t'aurai aidé en sachant qui tu es mais en attendant c'est de bon coeur que j'interviens contre ces petits malins.

L’alcool est très utile pour délier les langues, bon pour d’autres choses aussi, mais ici c’est un plaisir malsain d’avoir réponses à mes curiosités, à savoir ce qu’elle peut cacher derrière un tel corps, ou encore apprendre plus sur sa personne, ses petits péchés, ses petites faiblesses, voir plus… Mais je verrai, après tout le temps nous le dira, comme l’alcool qui coulera. Je ne dis rien à cette petite remarque qu’elle libère, presque impatient de la voir à l’œuvre en prenant cela comme un défi. Il est très rare que je sois ivre, mais vraiment très rare… J’ai appris à connaître mon corps, ma limite, pour ne jamais être surpris par un rival, ou simplement être en état si je devais agir pour Père quelque part… Merde Père… J’avais oublié les mecs à descendre… Enfin à qui donner une leçon… Y pensant, sans vouloir paraître mal poli, je prends mon mobile pour envoyer rapidement un SMS et le jeter ensuite sur la table plus loin, un petit mot pour demander à un « confrère » de reprendre la relève. Voulant me reconcentrer donc sur elle, ça y est qu’elle s’amuse déjà à bouger… Mais elle ne tient pas en place ? Ouai c’est culoté de ma part de dire cela, mais ce n’est pas juste remuer, elle bouge ses jambes à nouveau, m’offrant une belle vue qui me donne des frissons d’envie… Celle de me faufiler entre. Du coup déconcentré je ne pense plus aux mots que j’avais prononcé, c’est à dire au strip, mais à ma pensée au sujet de mon corps contre le sien, captif de ses cuisses quand elle me dit que je n’attends que cela…

« Oh que oui… Mais je sais encore me contenir ma chère… » Dis je en me posant fesses contre la table alors qu’elle termine son verre… C’est seulement à cet instant que je me rends compte qu’elle parlait du faite de se déshabiller dans un jeu et non du faite que je ressens le désir de la posséder, ici dans ce salon. Bravo… Bravo Drew… Bon, de toute façon si je rajoute quelque chose, je vais me faire griller alors je joue la carte de l’ignorance, en espérant que mes paroles vont passer sans qu’elle se demande de quoi je parle. Elle débute le jeu par une petite question déjà plus intime, une question qui pourrait avoir bien des réponses, tout dépend de comment je tourne les mots qu’elle utilise. La chose qui m’excite le plus venant d’une femme, c’est quand elle me fait du pieds, chez une femme en apparence, c’est le visage naturelle de celle ci au réveil, le matin. Ce qui m’excite chez une inconnue que je croiserai, habillée, sous la pluie, trempée… Il y a vraiment beaucoup de réponses et je me mordille la lèvre inférieure en réfléchissant. Je pourrai aussi parler du déhanchement, parler des gémissements… Oh oui, une femme qui gémit, le souffle du plaisir, une telle mélodie qui m’envoute, un chant de sirène… Bien entendu il n’y a pas que cela, les lacérations dans le dos au moment de l’acte… Bon dieu, faire le choix de ce qu’il y a de plus excitant, la fatalité… Mais disons que je ne peux pas trop tourner autour du pot ou cacher, si elle n’avait pas dit ultime, je pourrai surement plus facilement m’amuser de ses paroles avec mon coté calculateur pour gagner du temps et avoir droit à plus de questions.

« Ce qui me rend fou, réellement fou… Me fait même perdre la tête, c’est une femme qui sait s’y prendre en faisant du pied… » Je fini mon verre après ces paroles, après tout avant de passer aux shot autant finir celui que j’ai commencé, comme elle d’ailleurs, pour qu’on soit bien à armes égales. Bien en parlant justement de désir, d’excitation, je vais à mon tour lui renvoyer une question sur ce sujet, mais plus précis pour éviter qu’elle trouve un échappatoire autre que répondre ou boire. « Quelle situation avec un homme, te rendrait la plus folle de désir, que ce soit un événement, un lieu… vraiment la situation où juste y penser tu en ressens déjà des frissons. »


© 2981 12289 0

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Dark eyes
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Un coup de main qui risque d'engendrer bien des soucis (Jezebel) Aujourd'hui à 12:51

Revenir en haut Aller en bas

Un coup de main qui risque d'engendrer bien des soucis (Jezebel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Sujets similaires

-
» Un petit coup de main ? (pv Shitsu)
» [Terminé] Un coup de main pour le col rouge ?
» Soirée Coup-de-main 3
» Un coup de main ?( pv Hope Cornelia Carter )
» BESOIN D'UN COUP DE (MAIN) PHOTOSHOP.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Guilty pleasure :: 
City Of New York
 :: The Bronx
-